Hugues Dargagnon

12 septembre 2019

Pas de commentaire

Accueil Actions d'AGO

Grand campus, grand séminaire

Grand campus, grand séminaire

Un grand moment de partage pédagogique pendant la conception et l’animation des 2 jours du séminaire de rentrée de l’équipe des formateurs du campus Paris Veolia France : outils, méthodes pédagogiques, espaces rêvés et numérique interactif. Mais que demande de plus la #pedagogie ??
 
Mais comment se passe un séminaire de rentrée pédagogique destiné à 35 des formateurs ?
Quelques ingrédients clés :
 

Géométrie de l’espace

Mettre les tables en îlot dans une grande salle sachant que pour les pédagogies actives l’espace doit être de 35 % supérieur aux salles habituelles ! Les îlots permettent la constitution de petits sous groupes qui vont fonctionner en interaction et vivront aussi comme un seul individu dans la relation avec l’animateur. Cela rend gérable un effectif de très grand groupe sans tomber dans une pédagogie transmissive descendante.Si les chaises sont à roulettes cela est préférable parce que les temps transmissifs nécessitent de se tourner, et le torticolis n’est pas un bon allié pédagogique !  

Matériel inspirant

Déposer sur les tables tout le matériel qui sera inspirant : des post it des feutres des scotch de différentes couleurs des cartons des ciseaux sachant que l’environnement inspirant rend créatif et que les participants auront tendance à s’en saisir quand la consigne le permettra… Il est préférable que le matériau soit disponible plutôt que délivré par le formateur au moment qu’ils estime, lui, adéquat… Cette configuration des espaces, cette mise à disposition du matériel participent d’une posture de facilitation.

Vivre et transférer

Continuer par un brise-glace, si possible en mouvement dans l’espace qui fait que les personnes se rencontrent de façon ludique. Chacun écrit, par exemple, sur 5 post it différents une passion, une qualité, son nom, etc. tout ce que le formateur souhaite intéressant de faire échanger : Les participants marchent dans la salle ; chacun s’arrête devant quelqu’un et il l’interpelle sur un post it, on continue la marche tonique jusqu’à ce que cinq personnes se soient rencontrées. Comme il s’agit d’une formation de formateurs, aussitôt l’exercice fini, l’intérêt et de l’analyser et d’envisager comment le transférer. Vivre d’abord la situation permet de s’impliquer, ce d’autant que les participants pensent que l’exercice est juste une façon de les animer. Ils sont d’autant plus intéressés que l’exercice fini, celui-ci est analysé d’un point de vue pédagogique. Cela permet d’entrer directement dans un principe de démarche inductive qui est le cœur même de ce que le séminaire visait à faire apprendre.

Bref, faire valser la pédagogie avec AGO

Ceci est un aperçu de la façon dont nous avons fait valser la pédagogie active interactive ; ce que nous avons développé à l’intérieur, et dans l’intense activité des deux jours, restera un secret ! Si vous voulez en savoir plus rejoignez-nous dans nos formations pédagogiques toutes plus ébouriffantes les unes que les autres. À bientôt avec AGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cette actualité